ASTUCES ET CONSEILS

Voici comment fabriquer des pots auto-arrosants à partir de bouteilles en plastique

Annonce
Voici comment fabriquer des pots auto-arrosants à partir de bouteilles en plastique
Image : spm

Lorsqu’on a un jardin ou des plantes d’intérieur, il nous est difficile de nous absenter pendant une longue période. En effet, certaines plantes aiment l’humidité et ont besoin d’être régulièrement arrosées.

En l’absence d’arrosage, elles peuvent se déssécher et flétrir, surtout lorsqu’il fait chaud. Pour que cette question d’arrosage ne vous préoccupe plus, pourquoi ne pas fabriquer des pots auto-arrosants ? On vous en dit plus dans cet article.

Les plantes ont besoin d’être arrosées régulièrement, autrement, elles flétrissent. Pour que vos plantes ne soient jamais en manque d’eau, notamment vos semis, vous pouvez fabriquer des pots auto-arrosants.

Annonce

Comment fabriquer un pot auto-arrosant à partir d’une bouteille en plastique pour vos semis et plantes ?

Prenez une bouteille en plastique propre et sèche et coupez-la à 2/3 depuis la base, à l’aide d’un couteau aiguisé. Les deux bases seront utilisées pour préparer un pot auto-arrosant.

Couper une bouteille en plastique en deux – Source : spm

Dévissez le bouchon et percez un trou au centre. Prenez une ficelle de la même taille que la bouteille, pliez-la en deux, et passez la à travers le trou.

Nouez l’extrémité à l’intérieur du bouchon et revissez le bouchon. remplissez la partie basse de la bouteille avec de l’eau, ensuite, retournez la partie supérieure de la bouteille, le bouchon vers le bas et insérez-le dans la partie basse.

immunisé à ce que la ficelle soit trempée dans l’eau. remplissez le haut de la bouteille de terreau, et plantez vos graines. Grâce à cette astuce, vous accélérez rapidement les jeunes pousses.

En effet, la bouteille en plastique permet de maintenir la chaleur, comme le permet une serre. Quant à la ficelle, elle permet de garder le terreau toujours humide. Vos plantes pourraient ainsi pousser, sans souffrir de sécheresse, même s’il fait chaud.

Pot auto-arrosant – Source : spm

Vous pouvez repiquer vos plantes en pleine terre ou dans des pots, à condition que les plantes atteignent environ 10 cm de hauteur. La saison doit également être propice à la plantation.

Par ailleurs, le pot auto-arrosant n’est pas adapté à toutes les plantes. En effet, celles qui n’apprécient pas d’avoir les racines constamment mouillées souffrent d’un excès d’humidité.

C’est d’ailleurs le cas des succulentes qui ont un besoin limité en eau. En effet, ces plantes graminées ont la capacité de stocker l’eau, grâce à leurs tissus charnus. Elles peuvent survivre dans des climats secs et arides.

En revanche, les plantes qui demandent un arrosage fréquent comme les géraniums et les rosiers, se plairont bien dans un pot auto-arrosant.

Pour que vos plantes restent hydratées même durant votre absence, vous pouvez envisager une autre solution : fabriquer un système d’arrosage automatique qui permet une irrigation au goutte-à-goutte, à partir d’une bouteille en plastique.

Comment installer un arrosage au goutte-à-goutte à partir d’une bouteille en plastique pour vos plantes ?

Prenez une bouteille en plastique de 1,5 L pour les plantes en pot, ou de 5 L pour vos plantes du jardin ou du potager.

Dévissez le bouchon et percez-le au centre. remplissez ensuite la bouteille avec de l’eau et remettez le bouchon. Vous n’aurez plus qu’à la retourner et à enfoncer le goulot dans la terre.

Cet arrosage au goutte-à-goutte doit être installé quelques jours avant votre départ. Cela vous permettra de vérifier l’écoulement de l’eau et de modifier, au besoin, l’ouverture du trou.

De plus, cet arrosage au goutte-à-goutte, également appelé micro-irrigation, est un système d’arrosage économique.

Quels sont les conseils pour réussir l’arrosage des plantes ?

Lorsqu’on a un jardin ou simplement des plantes vertes d’intérieur, il est important de faire attention au feuillage des plantes. L’état des feuilles permet de savoir si la plante est peu ou trop arrosée.

Un excès d’eau peut d’ailleurs être fatal pour votre plante. Ses feuilles ramollissent et deviennent jaunes. Aussi, les racines s’asphyxient et pourrissent. Sans compter que l’excès d’humidité favorise les attaques des insectes et parasites. D’où l’importance d’enlever l’eau stagnante de la soucoupe ou du cache-pot, après chaque arrosage.

En cas de stress hydrique, le feuillage de plante peut jaunir. Les feuilles peuvent devenir avachies, et s’enrouler sur elles-mêmes, selon les variétés.

Arroser les semis – Source : spm

Il est également conseillé d’adapter les arrosages selon les besoins de la plante et selon les saisons. Les plantes ont en effet, moins besoin d’eau en hiver, qu’en été.

Pour savoir si vous devez arroser votre plante, vérifier le substrat, s’il est sec au toucher, c’est que la plante a besoin d’eau.

Et enfin, arrosez toujours votre plante avec une eau à température ambiante, de préférence non calcaire, comme l’eau de pluie.

Une eau très froide ou chaude peut provoquer un choc thermique à la plante et abîmer son système racinaire.

Grâce à ces astuces faciles à réaliser, vos plantes ne seront jamais déshydratées !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire